Différence entre coaching et psychothérapie

Différence entre coaching et psychothérapie

9 juillet 2019 0 Par Claude

Tout d’abord, vous devez savoir que le coach et le psychothérapeute ont comme objet commun les relations humaines. Même si le coach dispose de tous les outils thérapeutiques et théoriques pour vous faire traverser votre inconscient, il ne s’agit pas de sa mission première.

Avant de porter votre choix sur une thérapie classique ou un coaching de vie, il est bien de comprendre les différences entre ces deux disciplines bien distinctes.

Le passé contre le présent

Pour schématiser, on peut dire que le psychothérapeute scrute le passé de ses patients pour expliquer son présent. Il interroge les souvenirs, fait resurgir des souvenirs subconscients et tente de montrer les rouages psychologiques entre le passé et le présent. L’analyse freudienne par exemple a recours aux souvenirs pour mettre en lumière les blocages, les émotions négatives ou les névroses.

Le coach, même s’il peut intervenir sur la vie antérieure de la personne, s’intéresse plus au présent pour faire évoluer votre avenir proche de manière favorable.

Du point de vue de l’analyse du temps, les deux méthodes sont différentes et chacune a ses avantages.

Le coaching plus rapide qu’une psychothérapie

Un coaching personnel ou d’entreprise se passe en règle générale sur 6 à 10 séances. Un laps de temps assez court en comparaison à une psychothérapie qui dure presque toujours plusieurs années, parfois plus de 10 ans.

Le coaching privilégie l’amitié et la confiance

Un coach intervient avec son client dans un climat de totale confiance, même s’il peut également exprimer un refus.

Entre le psychothérapeute et le patient, les relations sont plus neutres et moins amicales.

Les deux approches d’aide et de soutien se basent sur des rapports humains sensiblement différents.

Le patient et le client

Le coach n’a pas pour mission de soigner une pathologie mentale. D’ailleurs, il ne travaille pas avec un patient mais avec un client. Il n’analyse jamais un mal-être comme une maladie. Son rôle est de donner des méthodes progressives pour réussir et vivre sereinement.

À l’inverse, le psychothérapeute prend rendez-vous avec un patient pour diagnostiquer un trouble du comportement, parfois une maladie psychologique. L’objectif des séances est d’expliquer « pourquoi » il y a souffrance alors que le coach montrera « comment « dépasser un mal-être.

Des objectifs distincts

En coaching, les objectifs ont toujours une dimension pratique. Le coach peut proposer des mises en situations et demander des résultats. En thérapie, le patient attend davantage une explication à sa souffrance qu’une méthode pratique pour la vaincre.

Des attentes différentes

Les attentes entre psychothérapie et coaching sont très différentes. En coaching, le client souhaite que le coach conseille, donne son avis, refuse ou encore propose des méthodes pour améliorer un comportement. Dans une thérapie, c’est tout l’inverse. Le patient a besoin que le thérapeute garde un recul total pour laisser l’iceberg de l’inconscient guider le processus de l’analyse.

Deux approches différentes qui peuvent toutefois sur le terrain se compléter. Car un thérapeute peut endosser la casquette de coach et inversement le coach peut être un excellent psychothérapeute…