Comment organiser un déménagement aux DOM TOM ?

Comment organiser un déménagement aux DOM TOM ?

14 décembre 2020 0 Par AC

Que ce soit dans le cadre d’un déménagement personnel ou une mutation professionnelle, un déménagement aux DOM-TOM nécessite une préparation bien précise, afin de réussir à bien gérer ce grand changement de vie. D’importantes décisions doivent être prises, et plusieurs étapes doivent être suivies, avant d’entamer ce projet de départ.

Les clés de la réussite d’un déménagement dans les DOM-TOM sont sans aucun doute la planification et l’organisation en amont, afin de penser à tout.

Les mots clés : anticiper, planifier, organiser

De nombreuses personnes sont amenées chaque année à quitter la métropole pour partir s’installer dans les DOM-TOM, que ce soit par choix personnel ou dans le cadre d’une mutation. L’organisation d’un déménagement dans un département d’Outre-Mer nécessite une planification en amont, pour s’assurer de tout prévoir et éviter les mauvaises surprises.

Il est vrai que les formalités administratives ne sont pas très compliquées quand il s’agit d’un départ de la France métropolitaine, car les mêmes lois s’appliquent en Outre-Mer. Il n’en demeure pas moins qu’une planification minutieuse est obligatoire, pour ne rien laisser au hasard.

L’organisation doit commencer longtemps à l’avance, pour appréhender au mieux chaque étape du projet. Il est alors recommandé de faire appel à une société de déménagement spécialisée dans l’international, qui garantit une prestation sécurisée et fiable, ainsi qu’un déménagement dans de bonnes conditions.

Quelles sont les formalités administratives à accomplir pour partir dans les DOM-TOM ?

Les démarches administratives doivent être entamées plusieurs mois à l’avance. Leur objectif est d’informer les divers organismes du changement de résidence, ainsi que de la nouvelle situation de la personne ou de la famille. Pour simplifier les formalités, il est souvent possible d’effectuer en ligne une même déclaration de changement de coordonnées auprès de plusieurs administrations à la fois.

Pour le courrier, la poste propose un service de réexpédition qui reste valable pour 6 ou 12 mois.

En ce qui concerne les impôts, si la personne garde son habitation en France métropolitaine, alors il est nécessaire qu’elle continue à payer les taxes foncières ou d’habitation. A l’inverse, pour les familles qui partent définitivement et qui ne désirent pas conserver un logement en métropole, il est recommandé de faire stopper les prélèvements liés à ces taxes.

Il est également utile de prévenir la caisse d’assurance maladie du départ, afin de continuer à bénéficier d’une couverture sociale dans les départements d’Outre-Mer.

Les familles avec enfants doivent aussi penser, suffisamment à l’avance, à la scolarisation des petits, en prenant contact avec les établissements du lieu d’installation, pour garantir les inscriptions à l’école ou à la crèche.

D’un autre côté, le déménagement du véhicule exige certaines démarches administratives, comme le changement de l’adresse sur la carte grise, dès l’arrivée dans les DOM-TOM.

Enfin, il ne faut pas omettre de vérifier la validité et la conformité de l’ensemble des papiers, comme le visa, le permis de conduire et de travail, la carte grise, le livret de famille…

Pour faciliter toutes ces formalités administratives, il est fortement recommandé de les condenser au maximum en profitant des services en ligne proposés par la plupart des organismes. Le recours à un déménageur professionnel représente aussi une bonne alternative, car il est possible de bénéficier d’une formule tout compris, en lui confiant le dossier en entier.

Faire le tri et vérifier les affaires à emporter ou à laisser sur place

Le tri des affaires est une étape cruciale dans le processus de départ, qui permet de réduire considérablement les coûts du déménagement dans les DOM TOM.

Il est alors judicieux de se renseigner sur la compatibilité des appareils électroménagers, en sachant que les normes électriques ne sont pas les mêmes dans tous les départements, qui ont chacun ses spécificités.

Par ailleurs, il est généralement inutile de tout emporter avec soi, car le déménagement à l’international peut revenir cher quand les affaires à transporter sont trop volumineuses. Après avoir effectué le tri des biens, il peut être envisageable de faire appel à un service de garde-meuble pour stocker les affaires qui ne partent pas.

La solution la plus économique est de se séparer des meubles et de louer une maison meublée dans les DOM-TOM, notamment pour les premiers mois. Le tri doit être entamé plusieurs mois à l’avance, car c’est une opération qui demande beaucoup de temps, pour prendre les bonnes décisions concernant ce qui est vraiment utile, et ce qui peut rester sur place.

Faire appel à une entreprise de déménagement spécialisée

Le choix du bon déménageur est un élément clé dans la réussite d’un projet d’expatriation vers les DOM-TOM. L’entreprise de déménagement à l’international doit avoir l’accréditation FAIM, et être sélectionnée en fonction du nombre d’années d’expérience dont elle dispose.

Le recours à une société professionnelle est la solution privilégiée pour optimiser le processus de déménagement dans les DOM-TOM. Ces prestataires fournissent les emballages et les cartons nécessaires, et fournissent des services tout compris, car ils disposent de tout le savoir-faire dans ce domaine.

Une bonne entreprise de déménagement accompagne ses clients durant toutes les étapes, en les aidant à tout planifier, en leur prodiguant des conseils, et en vérifiant avec eux tous les éléments du processus.

Pour transporter les affaires, il est possible d’opter pour le mode transport aérien ou maritime. Le transport aérien est adapté aux déménagements légers, il est certes plus cher mais bien plus rapide que le transit par la mer. Ce dernier autorise la récupération des affaires après deux ou trois semaines du départ.

Le transport maritime peut se faire par container personnel ou par groupage avec d’autres clients, qui représente une alternative plus économique, car elle permet de partager les frais. Cette dernière solution consiste à faire payer au client uniquement le volume utilisé, et non la totalité du container.

Certaines précautions doivent être prises lors d’un déménagement par voie maritime, comme la protection des affaires lors de leur emballage, la numérotation des cartons, et l’établissement d’une liste, pour faciliter l’évaluation des bien transportés. A ce titre, il est utile de rappeler que les containers métalliques sont exposés aux intempéries, à l’humidité et aux rayons solaires pendant la traversée, et qu’il est important de bien protéger les affaires avant des les poser dans les cartons.

Il ne faut pas oublier les formalités administratives liées au transport, comme la déclaration de valeur et la souscription d’une assurance déménagement.