L’immobilier connaît une grande avancée dans le monde digital

L’immobilier connaît une grande avancée dans le monde digital

16 août 2019 0 Par Joel

Actuellement, de plus en plus d’acteurs dans l’immobilier virent à la digitalisation des processus de vente. Il faut bien dire que les reformes récemment adoptées les poussent plutôt vers cette méthode, appréciée par les clients. En effet, ces derniers sont mieux orientés dans le processus, et se feront alors plus d’idées pour ne pas se tromper dans leur futur achat. Ils peuvent librement prendre une décision, sans que les acteurs interviennent forcément de leur côté.

Digitalisation : est-ce que cela concernerait l’ensemble des transactions immobilières ?

Aujourd’hui, beaucoup iront penser que la digitalisation de processus dans le domaine immobilier signifie que les acteurs, agences, promoteurs, et clients n’auront plus à s’embarrasser des différents documents à valeur juridique. Et pourtant, seul le compromis vente est concerné par le processus jusqu’ici.

En 2018, avec la loi ELAN, les professionnels de l’immobilier adoptent peu à peu la signature électronique. Grâce à cela, il leur sera possible de démartérialiser à leur tour le bail et le reste des transactions. Une possibilité qui réjouit de nombreux acteurs, car leur tâche est devenue plus facile et accessible. Déjà une grande majorité des agences possèdent leur propre site web. Par exemple, si vous souhaitez investir dans l’immobilier à Lyon pour pouvez visiter ce lien.

De plus, cette nouvelle façon de travailler est plutôt avantageuse en termes de modicité, et de rapidité et de productivité. Il devient plus simple d’échange et d’enregistrer les actes numériques. Les clients pourront visualiser et lire à leur guise chaque document, avant l’achat définitif. Il leur suffit de se connecter à internet.

D’ailleurs, d’autres étapes comme la convocation de l’assemblé générale des copropriétaires et l’information des acquéreurs de lots de copropriété sont possibles à dématérialiser avec la loi ALUR mise en vigueur depuis 5 ans.

Et qu’en est-il des diagnostiques à faire impérativement ?

Bien avant de mettre en location un bien immobilier, il est indispensable de faire quelques diagnostics à caractère obligatoire. L’agence peut à ce moment fournir au futur locataire des diagnostics sous format numérique.

De plus, c’est la loi ELA en elle-même qui donne cette permission afin de rendre le travail des professionnels beaucoup plus pratique. Et plus encore : l’acte de caution solidaire écrite à la main n’existe plus désormais. D’après l’article 47, les professionnels peuvent réaliser des actes avec une signature électronique.

Un seul point qui n’est pas encore concerné par cette numérisation actuellement : le bail numérique. Tous les acteurs sont dans l’attente avec impatience. Sa mise en place serait en effet plus propice au secteur immobilier, et participera davantage à son développement.